Données ouvertes

Introduction

L’objectif de ce projet est de rendre les informations dans le rapport ITIE plus rapidement disponibles par la publication des données à la source et la création d’un portail pour faciliter l’accès de la population à l’information. Dans ce processus le Comité National a communiqué sa politique des données ouvertes et réalisé une étude de faisabilité.

En effet, le Conseil d’administration de l’ITIE International a adopté une politique en matière de Données ouvertes pour renforcer l’accessibilité et la comparabilité des données. Par conséquent, les Groupes multipartites des pays membres de l’ITIE doivent contribuer efficacement à la mise en œuvre de cette politique. En août 2018, le Secrétariat international a concrétisé sa politique avec une nouvelle note d’orientation pour l’élaboration d’un plan d’action qui exige les pays membres d’intégrer la mise en œuvre de la divulgation systématique à la source dans les trois à cinq ans à venir.

Documents d’orientation

Portail des données ouvertes (Beta)

Cliquez ici

 

Lancement du projet

La mise en œuvre de ce projet a commencé en avril 2018 avec un atelier de lancement en présence des Secrétaires Généraux Souleymane Mody N’Diaye (Ministère charge du Budget) et Tall Ousmane (Ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Mines). Suite à cet atelier des personnes clés (points focaux) issues de tous les secteurs impliqués ont été identifiés, y compris des représentants du Ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, du Ministère de l’Économie et des Finances et de la Banque Centrale de Mauritanie, ainsi que les entreprises extractives en exploitation.

L'approche

Trois sous-commissions gérées par le CN-ITIE ont été créées pour la réalisation et le suivi du projet données ouvertes (voir graphique en bas). Elles sont appuyées par la coopération Allemande (GIZ) et la Banque Mondiale (concernant le cadastre).

Le projet se déroulera en trois phases. Tout d'abord, l'état des systèmes de reporting existants sera identifié et analysé, sur la base duquel un plan d'action sera élaboré. Il s'ensuit une phase au cours de laquelle les conditions d'établissement des rapports à la source sont améliorées et les bases de données individuelles optimisées ou recréées si elles n’existent pas. Dans une dernière phase, ces bases de données seront rendues accessibles via un système d'information central qui servira de plateforme d’information consolidée.

 

Atelier de planification stratégique

L'une des premières tâches des trois sous-commissions a consisté à évaluer l'état actuel de la divulgation des données ITIE dans leurs institutions. Les résultats ont été présentés le 7 août lors d'un atelier d'experts animé par Tim Bittiger (consultant international) et Djibi Sow (ancien président du CN-ITIE). Au cours d'une discussion en plénière, les participants ont identifié les actions requises pour une divulgation et proposé des mesures correctives.

 

 

 

L'atelier de planification qui a suivi l’atelier des experts les 8 et 9 août, visait à compléter les mesures identifiées là-bas et à les intégrer systématiquement dans les documents stratégiques du CN-ITIE et particulièrement dans le plan de travail existant. En outre, les attentes au niveau international, les possibilités d’une mise en œuvre pendant les prochaines trois années, notamment le changement de rôle des membres du CN-ITIE et les problèmes du public ont été vivement discutés. Trouver ci-dessous la feuille de route pour les données ouvertes et autres documents clé adoptés suite à l’atelier :

À venir

Les prochaines étapes sont une analyse juridique destinée à asseoir les bases juridiques de la mise en œuvre ainsi que l’élaboration d’un manuel de procédure qui explique les modalités pratiques de la divulgation des données ITIE (le comment faire).